fin de la crise du CPE : des questions sans réponses …..

Publié le par blog-politique

je vous propos de retrouver ci-dessous le texte de ma chronique du week end diffusée sur LCI...

Les sondages, celui de LCI le Figaro en tête , le montrent :   les français sont soulagés . la crise du CPE   est oficiellement terminée ; le vote de la    proposition de loi   instaurant le contrat jeunes en entreprises,     remplaçant    le contrat première embauche ,   a été expédié à toute vitesse à l'assemblée et au sénat . cette nouvelle formule de contrat aidé n' a plus   rien à voir avec le projet initial ..   Voilà pour la façade. MAIS AU FOND   rien n'est réglé   . les interrogations demeurent . à commencer par les couts    politique et financier de cette crise ..

le ministre du budget , jean françois copé,    affirme que le financement du contrat jeunes en entreprise ne coutera pas un sou de plus au contribuable ,   grace à un   redéploiement budgétaire   . Soit . Mais   il y a aussi les 50.000 postes d'assistants aux directeurs d'écoles   dont le recrutement a été annoncé ..si ce n'est pas cette année, c'est l'an prochain   qu'il faudra    les budgeter    ...

Mais au delà des arguties budgétaires , se profilent   les incertitudes politiques , à commencer par l'avenir du premier ministre .après le tangage provoqué par la crise, le bateau gouvernemental n'a pas retrouvé son équilibre . Alors les questions fusent ..Dominique de Villepin   peut-il rebondir après cet échec ?   N'est il pas supplanté de facto   par Nicolas Sarkozy ? Lui qui se veut homme d'action   ,   est il encore en mesure d'impulser des réformes   durant la période qui nous sépare de la campagne proprement dite ?    .. la question est posée   crûment   à droite car    la fin de mandat de jacques chirac   est en   jeu.. et le chef de l'état ne veut pas rater sa sortie . Percevant son affaiblissement   des voix s'élèvent , au PS   et à l'UDF pour réclamer des élections présidentielles anticipées . Paroles que tout cela ..? Sans doute ! mais paroles   révélatrices   d'un climat agité où les uns cherchent à tirer leur épingle du jeu et où les autres se positionnent,   pour montrer qu'ils sont prêts à parer à toute éventualité .

Anita Hausser

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

pch19 28/08/2006 17:35

2007 ?

Je crois qu'il est bien tôt pour enterrer le Premier Ministre.Les médias ont cette tendance à exacerber certaines situations pour les oublier très rapidement en fonction des évènements.Ceci dit, je crois que c'est clair maintenant que Mr Sarkozy est le grand favori à droite.Royale à gauche, Sarkozy à droite, un peu de sang nouveau...enfin presque nouveau...

nr260 28/08/2006 17:34

Villepin fini ?

C'est certain. Comment survivre politiquement à un tel séisme? Personnellement, je n'ai jamais pensé que D. de Villepin ferait un bon 1er ministre. Cet aristocrate bien élevé me semble bien loin des préoccupations concrètes de la "France d'en bas". Sarko, c'est autre chose, mais il est trop intelligent pour ne pas savoir qu'être 1er ministre, à la veille des élections, c'est vraiment trop "casse-gueule" !