Villepin Premier de corvée

Publié le par blog-politique

Après la conférence de presse mensuelle d'après CPE, la conférence de presse mensuelle "Clearstream" . Dominique de Villepin fait front et les ministres présents font la gueule.

Thierry Breton d'ordinaire si volubile a le visage fermé. Jean-François Copé est pris en flagrant délit d'assoupissement comme s'il cherchait dans le sommeil une issue pour s'évader. Jean-Louis Borloo, arrivé en retard, se fait tout petit sur son strapontin au bout du rang. Seul Gerard Larcher , soldat exemplaire, opine du chef pour appuyer chaque propos du Premier Ministre.

Dominique de Villepin lui n'élude aucune question, mais se montre peu convaincant. Contrairement à ses précédentes déclarations, il concède finalement que le nom de Nicolas Sarkozy a été mentionné au cours de la fameuse entrevue du 9 janvier 2004 avec le Général Rondot: "il a été évoqué en tant que ministre de l'Interieur" , et non " en liaison avec de quelconques affaires" ...Nuance.

Le supplice des questions dure 45 minutes.

45 minutes durant lesquelles en arrière-plan, la cordée des ministres remplit son rôle de tapisserie. Aucun d'entre eux n'ayant de précisions à apporter sur l'affaire en question. Ambiance étrange au milieu de laquelle Dominique de Villepin affiche un sourire crispé, et semble presque plus à l'aise que lors de la conférence de presse qui avait suivi le recul du gouvernement sur le CPE.

D'ailleurs le Premier Ministre n'a pas l'intention de quitter son poste: "Le président m'a confié une mission..." Dominique de Villepin s'inscrit dans la durée... On se demande comment  il pourrait passer l'été.

Antonin André

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article