Régularisations de sans-papiers : la cuisine de Sarkozy

Publié le par blog-politique

6 à 7000 sans-papiers dont les enfants sont scolarisés en France devraient être régularisés.. L'annonce de Nicolas Sarkozy semble relever d'une décision " à la louche "...

A l'heure de la publication de la circulaire du 13 juin sur les critères de régularisation des sans-papiers aux enfants scolarisés, le ministre de l'intérieur prévoyait 700 régularisations... Mais devant l'afflux des demandeurs et la mobilisation des associations, le ministre de l'intérieur, a finalement multiplié par 10 son estimation initiale ...

7 000 sur 20 000 c'est trop peu pour l'opposition, c'est beaucoup trop pour l'extrême droite, c'est donc le bon chiffre se justifie le ministre: "On me critique à gauche et à droite, donc je dois être dans le vrai"... Pour le coup ce dernier critère  paraît bien politique et approximatif...

Mais voilà le sujet, bien que le ministre s'en défende, est toujours en France plus qu'ailleurs en Europe politiquement sensible et électoralement  dangereux ... Nicolas Sarkozy a d'ailleurs consacré un tiers de sa conférence de presse à démontrer que le problème des sans-papiers était le résultat d'une "gestion calamiteuse" de l'immigration par le PS de 1997 à 2002 , avant de s'autocongratuler sur les chiffres en hausse des reconduites à la frontière...

Et pour bien rassurer son électorat traditionnel et contrer les assauts de Villiers et Le Pen, Sarko a martelé à trois reprises qu' "il n'y aurait pas de régularisation massive" , la circulaire du 13 juin n'ouvrant qu'une "parenthèse" dans le traitement des demandes de régularisations.

A verser au dossier: les prévisions des démographes et sociologues qui  estiment que l'immigration de peuplement sera à terme une nécéssité économique pour équilibrer une pyramide des âges vieillissante. L'Espagne, l'Italie ou encore l'Allemagne ont d'ailleurs fait le choix inverse de Nicolas Sarkozy en régularisant massivement - et sous certaines conditions - des vagues de sans-papiers...

Antonin André

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

mjr71 28/08/2006 11:40

Politique Française.

Pourquoi devrait-on faire pareil que les Espagnols, les Italiens ou les Allemands. Le sonsage IFOP fait pour LCI et le Figaro en juillet montre qu'une majorité de Français (y compris du PS) sont pour les lois gouvernementales sur l'immigration et contre les régularisations "massives". Alors il est clair que M. SARKOZY, avec moins de 30% doit être dans une fourchette conciliant l'humanité et le réalisme. Bien évidemment, cela ne peut convenir ni a l'extrême droite, ni a l'extrême gauche, c'est normal, c'est la Politique. Quand a M. HOLLANDE, il ferait mieux d'énoncer clairement quelle est la position du PS a ce sujet s'il revient aux affaires, plutôt que de réserver ses solutions a l'Algérie et au Maroc comme il l'a fait.

palloporo 28/08/2006 11:39

De 700 à 7000

Devant l'afflux des demandeurs et la mobilitation des associations,le Ministre de l'Interieur a multiplié par dix son estmation initiale.Critiqué par la gauche comme par la droite,M.Sarkozy se croit dans le vrai.Il est bien évident,qu'élections oblige,M.Sarkozy fasse un geste d'ssouplissement vers les immigrés en situation irrégulière.Il est vrai aussi que les lobbies y sont pour quelque chose.Le problème pour M.Sarkozy n'est pas celui d'avoir porté le chiffre des sans papiers à régulariser de 700 à 7000,après tout,cela ne change rien en quoi que ce soit dans l'économie du Pays.Le problème major reste,les fréquents changements et prises de positions de M.Sarkozy.De fait,il pourrait s'avérer que sa crédibilité d'homme politique puisse s'altérer auprès de tous ces électeurs qui misaient sur sa candidature et sa rupture d'avec l'establishment,pour un nouveux départ avec de nouvelles équipes.Peut être que M.Sarkozy nous apportera-til une clarification sur ce qu'il appelle la rupture.Et enfin un mot pour les démographes et autres sociologues qui nous abreuventy de fosses informations sur l'immigrations et le peuplement en tant que nécessités économiques et d'équilibre de la pyramide vieillissante.Tout cela n'est pas de l'info mais de l'intox.L'Espagne,l'Italie et l'Allemagne se sont trompées,il n'est pas nécessaire que la France en fasse autant.