Nicolas Sarkozy et sa rupture

Publié le par blog-politique

Nicolas Sarkozy continue de plaider pour la rupture, quitte à faire grincer les dents des chiraquo-villepinistes. C'était d'ailleurs le grand débat des universités de l'UMP le week-end dernier. "Je persiste et je signe" a-t-il lancé dimanche lors de son discours devant les jeunes militants. Même s'il a adoucit le concept de rupture qui dit-il "ne vise personne", même s'il défend le rassemblement et la diversité dans son parti, Nicolas Sarkozy veut toujours construire son profil présidentiel en se singularisant à droite. "Qu'il y ait un débat sur la rupture me crédibilise encore plus comme un homme de la rupture" at-il expliqué aux journalistes. "C'est vrai que ça pose un problème, c'est clivant" lui retorquait quelques heures plus tard l'un des ministres du gouvernement Villepin, Dominique Perben, qui rencontrait lui-aussi des journalistes. De son côté Michèle Alliot-Marie appelait, dans un discours très remarqué, les uns et les autres à "ne pas brûler les résultats acquis" par la majorité au pouvoir. Nul doute que la question de la rupture va rebondir dans les semaines qui viennent, ce qui permettra à Nicolas Sarkozy de se placer une nouvelle fois au coeur du débat politique.

Frédéric Delpech

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article