Michel le jardinier

Publié le par blog-politique

Aujourd'hui dans les préaux, rentrée des classes. Mais pour les journalistes politiques, l'été est déjà loin. Depuis deux semaines, avalanche incessante de petites phrases, de dépêches AFP et d'images bien scénarisées...

Je lis dans Le Parisien la semaine dernière les propos de Michel Rocard dénonçant "une précampagne destrucrice". Pour qu'il précise sa pensée, je réalise une interview de l'ancien Premier ministre. " Un système trop médiatisé oblige à des langages trop durs pour que CA se voit. Or la politique ressemble beaucoup à l'arboriculture. Une société, c'est de la biologie, ça évolue comme des végétaux, lentement. La tronçonneuse n'est pas le meilleur moyen pour travailler, il vaut mieux utiliser les engrais et les insecticides."   Du Rocard pur jus.

 

 

Son opinion sur Ségolène ? Il me confie qu'il ne souhaite pas juger les personnes mais les idées. "Tout le monde s'amuse car vous les journalistes, vous savez très bien que ce scrutin se jouera dans les deux derniers mois".    Alors il préfère me livrer sa proposition de supprimer la présidentielle au suffrage universel ! Objectif : désacraliser l'événement et éviter ce débordement médiatique.

Ce pavé dans la mare institutionnelle a peu d'écho dans le vacarme de la pré-campagne. Pourtant , les internautes se jettent sur son interview publiée vendredi dernier sur le site. Arme médiatique, Internet sera-t-il aussi durant cette bataille électorale le champ des petites graines semées et le refuge des botanistes ? A coup sûr, il permettra de sonder les profondeurs d'une opinion publique silencieuse. Reproduction d'un schéma classique qui a vu les "nonistes" essaimer sur le web dès le début de la campagne référendaire sur la Constitution européenne.

Renaud Pila

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article