De la rupture et du pli

Publié le par blog-politique

La nature de la  "rupture"  à opérer en 2007, et aussi sur le fameux "plié", terme utilisé par François Fillon pour qualifier la candidature de Nicolas Sarkozy… Samedi matin, avant de prononcer son discours, Michèle Alliot-Marie s’inscrivait en faux contre cete affirmation ; la ministre de la défense qui ne cache pas qu’elle se verrait bien en recours « aucazou », prend ses interlocuteurs à témoin : "rappelez vous   les précédentes élections, est ce que la situation de février était la même qu’à l’automne ??" Evidemment non..

Autrement dit, aujourd’hui c’est peut être plié pour Nicolas Sarkozy, mais cela va-t-il durer ??

Il existe au moins un argument en faveur du « ce n’est pas plié » : le risque de démobilisation de l’électorat... mais ce n’est pas forcément ce à quoi pensait MAM, ni Jean Louis Debré, le lendemain.

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article