"Superproductions en banlieue "

Publié le par blog-politique

Opération musclée ce matin aux Mureaux...A l'aube une centaine de policiers se sont déployés dans la Cité de Musiciens pour tenter d'interpeller les agresseurs de 7 gardiens de la paix dimanche dernier...

Aux côtés des forces de l'ordre étaient présents les journalistes venus en nombre...Bilan de l'opération: une interpellation....De l'aveu d'un policier syndicaliste, il serait préférable que ce genre d'opération "soit moins couverte médiatiquement", car celà ne facilite par leur tâche...

La semaine passée c'était aux Tarterêts, à Corbeil, qu'une opération similaire était lancée dès l'aube pour retrouver les agresseurs de deux CRS... Opération là encore suivie en temps réel par les caméras et objectifs...

Difficile de croire que cette bonne coordination échappe totalement au contrôle de la place Beauvau, même si la direction de la police nationale affirme que "le Ministère de l'Intérieur n'est en rien à l'origine de la présence sur les lieux d'une presse nombreuse"...Affirmer le contraire de la part de la DGPN serait pour le moins surprenant sinon suicidaire...

 

Rappelons que le souci de Nicolas Sarkozy ces dernières semaines, est d'incarner la fermeté après ses attaques sur la "démission" des juges...Le but: ne surtout pas subir les contrecoups du relatif échec gouvernemental sur le dossier des banlieues...

Antonin André

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

Suzy 07/10/2006 03:04

Je ne suis pas de gauche et pourtant je suis d'accord avec Grandjules. Ne soyons pas dupes, tout ce tapage médiatique a été orchestré par la Place Beauvau. Toute cette agitation pour une interpellation! ça frise le ridicule. C'est la preuve que M. Sarkozy a échoué dans sa politique sécuritaire du tout répressif. S'il continue de s'agiter de cette manière, il finira par dissuader les Français de voter pour lui en 2007. Peut-on imaginer un seul instant qu'un agité pareil détienne les codes de notre arme nucléaire entre ses mains?

http://www.elysee-2007.fr

charles 05/10/2006 14:34

Je constate que Grandjules a beaucoup de mal à regarder la réalité en face mais il s'agit là d'un vieil atavisme de gauche...

Les chiffres sont très clairs sur la délinquance et le travail de la police: depuis que Sarko est ministre de l'intérieur, le taux d'élucidation des affaires a énormément augmenté de même que le taux d'interpellation des délinquants, c'est-à-dire que tout ce qui est directement de la compétence du ministère de l'intérieur s'est énormément amélioré. Par-contre, le ministère de l'intérieur ne peut pas être tenu pour responsable de la culture d'impunité qui règne chez certains magistrats politisés, adhérents du syndicat de la Magistrature ou de l'USM. Ces magistrats portent donc l'entière responsabilité des violences faites aux personnes et il est normal que l'irresponsabilité de ces magistrats révolte de plus en plus de français. Voilà la vérité que ne veut pas voir notre ami Grandjules parce qu'elle est trop accablante pour son idéologie archéo-socialiste.

Je note cependant avec plaisir que ce même Grandjules pointe du doigt l'inadaptation des lois pénales actuelles. J'en conclus avec satisfaction que Grandjules apporte certainement son soutien à Nicolas Sarkozy pour réformer l'ordonnance de 1945 sur la responsabilité des mineurs. En effet, l'impunité des mineurs délinquants n'est plus admissible et même Grandjules l'a compris; il ne faut donc jamais désespérer. Même chez les gauchistes les plus aveugles, le déni des réalités n'est pas une fatalité....

grandjules 05/10/2006 13:17

"charles" a raison: il n'y a pas de "relatif échec gouvernemental" sur ce dossier: l'échec est complet!

Par ailleurs, de grâce, ne jouez pas les naïfs. Ce genre de coup médiatique est parfaitement organisé par la Place Beauvau. Et depuis quand certains journalistes devraient-ils en avoir marre d'être manipulés. Contrairement à ce que croient certains intervenants sur ce blog, il n'est pas interdit aux médias de dire (de temps en temps...) la vérité.

Remballez aussi vos juges "démagogues", "idéologues" ou autres. Ce ne sont pas eux qui sont en cause: c'est la LOI qu'ils appliquent. Demandez donc des comptes à ceux qui font la loi = les gouvernements successifs auxquels appartient Sarkozy depuis 2002.

Alexandre 05/10/2006 02:53

Les journalistes spécialisés sont toujours à l'affut de ce genre d'évènements pour faire leurs articles quoi de plus normal.Ce qui n'est pas normal c'est que d'autres journalistes y trouvent à redire comme ici ou ailleurs. J'ai lu qu'un jeune délinquant multirécidiviste  de 17 ans a été relâché 150 fois pour voies de faits etc...par le même tribunal! La police a donc le droit de se plaindre du laxisme des juges et Sarkozy aussi!

charles 04/10/2006 17:33

Contrairement à ce qui est écrit dans cet article, il n'y a pas de "relatif échec gouvernemental sur le dossier des banlieues"; il y aurait plutôt une volonté idéologique et partisane de certains juges de gauche (qui le revendiquent souvent eux-mêmes) d'empêcher Nicolas Sarkozy d'avoir les meilleurs résultats possibles.

En termes de taux d'élucidation des crimes et délits, d'interpellation des délinquants ou encore de démantèlement de réseaux criminels, les résultats des forces de l'ordre et de la politique de Nicolas Sarkozy sont excellents (la mauvaise pente du laxisme et de l'inaction des années Jospin a été enrayée).

Malheureusement, Nicolas Sarkozy et le gouvernement ne peuvent rien faire si des magistrats idéologues s'amusent perpétuellement à relacher dans la rue des délinquants multi-récidivistes. L'indépendance de la justice sans responsabilisation des magistrats est une calamité et surtout une horreur constitutionnelle. La dérive partisane de certains juges dans l'exercice de leur fonction devrait scandaliser n'importe quel démocrate mais il semblerait que les medias aient un peu de retard à l'allumage pour dénoncer ce dévoiement d'une partie de l'appareil judiciaire...