ACCES DE FIEVRE A L'UMP

Publié le par blog-politique

Les dernières déclarations de Dominique de Villepin au Grand Jury LCI RTL Le Figaro, dimanche, ont mis le feu aux poudres dans le parti de Nicolas Sarkozy. Le premier ministre affirmait pour la première fois qu'un autre candidat que celui désigné par l'UMP en janvier 2007 pourrait se présenter à la présidentielle. Et de citer Michèle Alliot-Marie, décidément très courtisée par les chiraquiens. Une vraie fausse information parue ce week-end dans la presse annoncait même une candidature imminente de la ministre de la Défense.

 Fureur des sarkozystes qui ont décidé de contre-attaquer à ce qui ressemble à une déclaration de guerre. François Fillon parle de "faute" et invite Michèle Alliot-marie à se soumettre à la procédure des primaires internes. Nadine Morano dénonce des "petits jeux personnels" tandis qu'Yves Jégo se fait plus menaçant : "Quand on veut jouer sur le terrain, on accepte les règles du jeu, sinon on se fait expulser". Bernard Accoyer, le président du groupe UMP, d'ordinaire modéré dans ses propos, a carrément interpellé Dominique de Villepin ce mardi matin devant les députés en lui demandant de "faire respecter l'unité du gouvernement". Il faisait allusion à une phrase attribuée dans la presse à un ministre qui disait "préférer voter pour Ségolène Royal que pour Nicolas Sarkozy"

Un mauvais moment pour le Premier ministre qui a également été chahuté par plusieurs députés, dont certains lui reprochant l'interdiction du tabac. Tout cela sans Nicolas Sarkozy, absent pour cause de migraine. Le ministre de l'intérieur a d'ailleurs annulé tous ses rendez-vous de la journée, laissant ses proches monter en première ligne. S'agit-il d'un nouvel et temporaire accès de fièvre ou de la réouverture brutale des hostilités entre les deux camps? En tous cas les belles démonstrations d'unité à la tribune de la journée parlementaire de l'UMP, la semaine dernière, sont bien loin.

Frédéric Delpech   

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

Les étudiants avec MAM 10/10/2006 22:08

Nous soutenons MAM depuis le début. Nous espérons une prochaine candidature ! La position du 1er ministre était plus que légitime : l'UMP n'a pas encore déterminé son candidat et d'autres voix peuvent se faire entendre malgré l'omniprésence de son président.

palloporo 10/10/2006 20:07

Cet accès de fièvre à l'UMP n'est pas une surprise pour celui qui suit régulièrement les informations médiatiques. Aux Chiraquiens-Balladuriens de 1995, retraite oblige, viennent se substituer les Sarkozystes et les Villepinistes de 2007. A moins que les Alliotistes ne viennent s'ajouter à la mêlée et singer ainsi les Socialistes dans leur cacophonie. Tout ça nous emmène bien des siècles en arrière, lorsque l'armée ducale partait à l'assaut de l'insoumis comté voisin. Lutte de clans, à droite comme à gauche, aux frais des citoyens. La politique, étant celle qu'elle est, nous prépare encore des surprises d'ici juin 2007. Il est regrettable et lamentable que des histoires de personnes viennent fausser le débat politique en le ramenant à hauteur des caniveaux.

philippe 10/10/2006 18:35

Dans les 2 camps le sabordage est en route. Les deux candidats qui symbolisent un renouveau du monde politique vont se faire laminer par les anciens. l'épreuve de l'élection dans leur propre parti va être un combat si dur qu'elle va laisser des cicatrices très dures à oublier.Quant à l'UMP, tout est en route pour une 3ème candidature de Chirac. On l'entend de plus en plus sur des sujets très proches des préoccupations du "peuple". Il se pose en père de famille et en donneur de leçon, cédant aux demandes de tous bords pour satisfaire tout le monde. S'il ne se présente pas, je pense qu'il n'aura de cesse de couler SARKOZY en appuyant D2V ou MAM, lesquels sont en train de tater le terrain en marquant leur différence avec SARKOZY.Décidemment la place doit être vraiment bonne pour que des hommes d'un même bord arrivent  à se mettre autant de batons dans les roues.

Alexandre 10/10/2006 18:26

Les ambitions personnelles égoîstes de certains politiciens risquent de semer la zizanie au sein de l'UMP au lieu de l'unité qu'on doit avoir pour les prochaines échéances électorales! MAM ou Villepin ne pourraient gagner contre l'un des 3 candidats du PS et à fortiori contre Mme Royal! La sagesse voudrait qu'ils supporteraient Sarkozy  au lieu de faire des croques jambes au seul candidat de l'UMP susceptible de gagner contre la gôche et LePen! Les députés UMP doivent leur rappeler à l'ordre ! Il ne s'agit pas que de l'UMP mais aussi pour la France vu le projet  commun du PS qui risquera de plonger le pays dans le déclin sans fin!