SEGOLENE MET LE TURBO

Publié le par blog-politique

Est-ce pour contrer la montée en puissance de Dominique Strauss-Kahn et sa bonne prestation lors du premier débat télévisé des socialistes? La candidate à la candidature vient de donner un spectaculaire coup d'accélérateur à sa campagne le week-end dernier.

Pour la première fois elle se place dans l'optique d'un duel de second tour face à Nicolas Sarkozy en 2007. Du coup elle désigne le président de l'UMP comme son principal adversaire. "Quand on entend un responsable politique aujourd'hui au pouvoir annoncer ses intentions s'il est élu, c'est invraisemblable. C'est un déni de démocratie." a-t-elle déclaré dimanche aux rencontres de la Cité de la réussite à la Sorbonne. 

Mais ce n'est pas tout. Ségolène Royal a lancé une nouvelle salve de propositions tous azymuts, destinées à faire du bruit : limitation à deux mandats présidentiels et surtout création de jurys de citoyens pour surveiller les élus

Bien joué car dès le lundi on ne parlait que de cela. Son principal concurrent au PS est même obligé de réagir et de se démarquer. " Non aux jurys populaires. Ce serait créateur d'un énorme désordre que d'avoir des assemblées qui critiqueraient une autre assemblée qui elle aurait été élue", répond DSK sur Europe 1.

Réagir et surprendre en permanence, c'est visiblement la devise de la présidente de Poitou-Charentes, qui, décidément, calque la stratégie adoptée par Nicolas Sarkozy à droite...

Frédéric Delpech

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

Pilipé 08/11/2006 16:38

 observateur_alien ==> La façon dont sont écris tes "commentaires" me semble très louche. Je me permets d'avoir un doute quant à leur origine ... Le français, ça s'apprend aussi. Ne pas connaître la règle de la particule ... Quelle honte !!!! On dit Villepin !!! On enlève la particule sans titre ou sans prénom précédant le nom : ça nous donne cela : Dominique de Villepin, Monsieur de Villepin, et Villepin tout seul. Et il n'y a jamais de majuscule au d de "de".

nathalie 25/10/2006 11:32

je suis en train de regarder "questions d'actualité" et je suis sidérée par les commentaires de Séguéla et du journaliste de Libération, nous ne devions pas être sur la même planète hier soir, j'ai vu une femme hautaine, cassante, méprisante si l'on n'osait la reprendre et surtout mais pleine de bétises : les délinquants en humanitaire, l'afrique a déjà assez de problèmes n'allons pas lui ramener les nôtres, le conseil des ministre en public ? Et pourquoi pas inviter lors des déjeuners des chefs d'Etats, l'éboueur du coin et le cuisinier du macdo pour vérifier la cuisine. FRANCHEMENT MESSIEURS SOYEZ UN PEU SERIEUX !!!!!!!

Eric Gillot 24/10/2006 11:07

Povincial et artisan, je vais me démarquer de votre clientèle Parisienne qui vit sur la planête des privilégiés.

Le bon sens paysan est simple.

1° Si DSK l'emporte au P.S. sa clientèle Bobo-caviar fera le même score que Jospin. Et donc SARKOZY aurait (sauf gaffe monumentale), déja gagné les élections. D'où les cris d'émerveillement des pro-Sarko pour DSK dans un programme datant de 1981, sidérant dans son vide sidéral.

2°Mme Royal l'emporte et si elle ne fait pas l'erreur de se rallier au programme PS d'un ringardisme achevé (merci Fabius). Elle constitue une vrai menace pour Nicolo.

Question à votre service: comment des ministres n'ayant RIEN fait pendant leurs ministères et pondant un programme aussi vide et archaïque peuvent'ils encore être qualifiés "d'intelligents" par des commentateurs ?

La bonne vieille idée reçue qu'on arrive pas à perdre ?

Je me demande si vous vous rendez-compte que des millions de gens se disent:  "S'ils géraient une baraque de frites/saucisses, ces gars là seraient en faillite au bout d'un mois: ils ne sont même pas capable s'équlibrer dépenses et recettes"

observateur_alien 24/10/2006 09:41

Je ne voudrais pas paraître désagréable, mais je trouve que vous parlez beaucoup, beaucoup du PS et surtout de Ségolène Royal ces temps-ci. En fait vos 5 derniers blogs tournent autour. Je ne vais pas m’en plaindre car ma sensibilité est a gauche et que j’apprécie beaucoup Mme Royal…

Toutefois je m’étonne beaucoup que vous passiez sous silence toutes les avanies de l’autre camp, car il s’est passé beaucoup de choses pas très agréables pour la droite ces derniers jours :

-         cafouillage intra-gouvernemental sur les assises pour les agresseurs de policiers : Sarkozy tonitrue, les experts disent qu’il a tout faux, Pascal Clement est obligée de faire de l’explication de « sarkozade »,

-         re-cafouillage intra gouvernemental sur les 35 heures : Thierry breton tacle les 35 heures par derrière en fustigeant le Medef jugé trop faiblard, Laurence Parisot qui contre-tacle en mettant le gouvernement devant ses responsabilités, Borloo qui doit entrer sur le stade pour calmer le jeu,

-         les RG indiquent que les quartiers menacent de re-exploser alors que le ministre de l’intérieur assure qu’il veille au grain,

-         Clearstream, le retour, Barnier assassine De Villepin en douceur,

-         aux USA, MAM fait de l’anti-Sarkozy et du vrai gaullisme,

-         au siège de l’UMP les ordinateurs sont saisis pour cause de votes internes truqués…

Pour un service politique de la chaîne info du premier groupe de TV en France, vous passez a cote de beaucoup d’événements, dirais-je. Ou alors c’est M. Bayrou qui m’a donné l’esprit tordu ;-).

cyrano 23/10/2006 17:39

Ce qui me frappe dans ce pays, c'est ce désespérant tropisme de gauche qui affecte (peut-être malgré lui) le microcosme journalistique. Deux bonnes décennies de terrorisme intellectuel de gauche ne s'effacent malheureusement pas d'un coup de baguette magique.

En effet, lorsque Sarko s'inquiète à juste titre du danger que représente pour la démocratie un pouvoir judiciaire juridiquement irresponsable et constitutionnellement intouchable, les medias présentent cela comme une provocation (jusqu'à ce que le peuple remette les pendules à l'heure et fasse comprendre aux medias que Sarko a tout-à-fait raison de briser ce tabou).

Par-contre, lorsque Mme Royal sort une aussi magistrale ineptie que l'idée de jurys populaires pour juger de l'action des élus (au mépris du plus élémentaire  principe démocratique que constitue le suffrage universel), je ne vois aucun journaliste de l'audiovisuel s'indigner de cette proposition aussi ahurissante que démagogique. Un tel jury populaire, constitué d'une poignée d'individus tirés au sort (dans le meilleur des cas), aurait par exemple le pouvoir, au nom de 62 millions de citoyens français, d'empêcher toute réforme un peu impopulaire mais néanmoins nécessaire pour éviter à notre pays d'aller droit dans le mur ??!!... N'importe quel autre candidat (et notamment Sarko) aurait été cloué au piloris par les medias en proposant une démarche aussi populiste mais il faut croire que Mme Royal jouit du statut inédit de candidate officielle de secteur audiovisuel... 

Une telle proposition est également consternante par ce qu'elle peut avoir de révélateur au sujet de Mme Royal: Cette femme se révèle clairement inapte aux prises de décisions courageuses et à rebrousse-poil de l'électorat; plus grave encore, elle se révèle tout-à-fait inconsciente de la situation dans laquelle se trouve notre pays et des changements qu'il va falloir amorcer pour éviter la spirale de la paupérisation et, peut-être, de la guerre civile (je sais qu'il s'agit-là d'une réalité inquiétante mais ce risque est bien réel dans un pays que des irresponsables ont mené vers une véritable décomposition culturelle et sociale et qui n'arrive pas réduire ses déficits année après année).

Mme Royal prétend accéder aux plus hautes fonctions dans ce pays alors qu'elle s'avère incapable d'ouvrir les yeux sur les exigences du moment.