LA CONFIANCE DES "ROYALISTES"

Publié le par blog-politique

Quelques jours avant le jour J des primaires du PS, les amis de Ségolène Royal se veulent optimistes."Le plus dur est fait. Maintenant il faut espérer que les militants se déplaceront massivement le 16 novembre ", explique un des proches de la candidate à la candidature qui croit à une désignation dès le premier tour. " On devrait gagner avec environ 55% des voix. Et contrairement à ce que laissent croire les sondages Laurent Fabius sera deuxième avec 25% tandis que Dominique Strauss-Kahn est largement surrévalué. Il ne devrait pas dépasser la barre des 20%". Le même est d'ailleurs très sévère avec DSK : "Lors du dernier débat télévisé sur la politique étrangère, j'ai trouvé que Ségolène Royal présentait une vision, Fabius une stature et Strauss-Kahn du bavardage. On aurait cru un grand oral de Sciences-Po. DSK se cache derrière une pseudo social démocratie mais il est surtout le représentant du socialisme libéral".

On le voit l'ambiance au PS est toujours aussi rose et les vacheries viennent de tous les côtés. Ce sera d'ailleurs la tâche prioritaire du ou de la gagnante des primaires : raccommoder une famille socialiste divisée. Pas facile quand on connait l'état des relations entre les candidats. Du côté de Ségolène Royal, l'agenda de la présidente de Poitou Charentes n'est pas bouclé en cas de victoire. "Il faudra qu'elle prenne un peu de repos car la campagne interne a été épuisante et qu'elle définisse ensuite sa stratégie présidentielle, poursuit ce proche. Celui dont le rôle sera le plus difficile, c'est François Hollande. Que va-t-il pouvoir faire? se contenter d'expédier les affaires courantes du PS ou soutenir publiquement sa compagne. Dans un cas comme dans l'autre, ça va être compliqué pour lui." A mesure que l'horizon politique de Ségolène Royal s'éclaircit, celui du premier secrétaire semble effectivement s'obscurcir. A moins que la candidate ne décide d'en faire une pièce maîtresse de son dispositif de campagne...  

Frédéric Delpech

      

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

sophie 13/11/2006 17:39

Je suis très inquiète pour Ségolène : elle serait épuisée...

comment va t-elle faire pour tenir 5 ans à l'Elysée ? Parce que c'est un poste fatigant, à 70 heures envrion par semaine, et il faut toujours se battre, en France, à l'international.

En plus, dans les discussions internationales, il est difficile de dire "me poseriez-vous cette question si j'étais un hpmme ?", ou "mon opinon est celle du peuple français", ou "je suis fatiguée jepars en vacances"

La Hire 13/11/2006 15:50

Pourquoi s'obstiner à parler de "royalistes" pour désigner les fidèles de Mme Royal. L'apellation de "royaliens" me parait plus judicieux, celà fait un peu secte ...mais...

jean-marie wolff 12/11/2006 15:32

Allez ! ce sera du 51 à 53 % pour Ségolène.  Le soir du Beaujolais noveau, on va se laisser enivrer par l'élixir de ses paroles. La gueule de bois viendra bien assez tôt !

delavant 11/11/2006 22:21

Et pourquoi pas 35h pour les profs!Bien sur : pas forcement 35 heures completement devant les eleves. Mais par exemple  15 devant les élèves + 20 en prepa ou correction et possible à faire à la maison.35heures pour tout le monde, pas plus, pas moins, après on peut moduler sur le contenu de ces heures.

Grandjules 11/11/2006 12:53

J'imagine tout de même que la confiance de Mme Royal et de ses soutiens a été bien ébranlée par la diffusion de la fameuse vidéo sur les profs.

Mesdames et Messieurs du service politique, vous qui aimez les pointages, ça déplace combien de points à votre avis, si on considère que les profs représentent environ 15% des adhérents du PS?