"Haut les flingues" à l'UMP

Publié le par blog-politique

"Rien n'est joué" pour la désignation du candidat UMP à la présidentielle....Dominique de Villepin a ouvert la brèche hier soir, et François Goulard, ministre délégué à l'enseignement supérieur, lui emboîte le pas dans une interview au vitriol dans le Parisien: selon lui, Nicolas Sarkozy "est incapable d'admettre un avis différent du sien" et l'UMP "incapable d'organiser un débat"....

 

Luc Châtel, porte-parole de l'UMP, rétorque "ceux qui ne peuvent pas gagner ne doivent pas nous faire perdre"...

 

Passe d'armes qui ouvre une semaine à fort enjeu pour l'UMP dont le bureau politique de mercredi doit fixer les règles du processus de désignation du candidat à la présidentielle...

 

Au sein du mouvement plusieurs voix soulignent l'exemplarité des Primaires à la façon PS, tout en se gardant bien de l'admettre publiquement...

 

Après la séquence socialiste s'ouvre donc la séquence UMP de désignation du candidat, difficile de ne pas comparer les deux grands partis dans la mise en oeuvre de ce processus...Rendez-vous donc le 14 janvier (congrès d'investiture du candidat UMP) pour tirer les premières conclusions de cette confrontation à distance....

 

Antonin André

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

SolidaireEnSomme 23/11/2006 10:37

MAM est raide comme la Justice, elle s'est pas encore lachée.  Attendez qu'elle ait le feu vert pour dire tout ce qu'elle pense du pro-bushisme utra-libéraliste, du pro-communautarisme anti laïque, du terminatorisme idéaliste et  de l'agitationisme de candidat anti-gaullisme:  Là on va vraiment se poiler !

Gillou - Paris 21/11/2006 16:16

Il est vrai que les journalistes ont du être réveillés, enfin un débat, un échange un peu musclé, ils ont du se pourlécher la plume de leurs babines, enfin du grain à moudre, une MAM qui tire à balles réelles et un Sarkosy qui riposte au canon (char Leclerc). Et tout de suite un Debré qui quitte sa Mairie d’Evreux, il se croyait peut être sur le perchoir de l’Assemblée Nationale pour voler au secours de MAM mais en a-t-elle besoin… elle ministre de la Défense capable d’être à l’aise sur tous les terrains d’opération. Et puis un Patrick Ollier qui s’offusque de la réponse… Les journalistes politiques étaient tombés dans la somnolence en cherchant vainement le moindre petit mot pour nourrir leur encrier et faire chanter leur micro. Et moi je trouve cela très démocratique, on passe du Muppets show soporifique des 3 monologues PS avec l’ordre de ne surtout pas attaquer la Madone des sondages à part quelques accès d’humeur à des échanges animés que nous attendions. Moi je trouve et préfère ce genre de débat, car chacun à le droit de s’exprimer même au sein de son même parti sauf peut être au PS excepté pour M. Mélenchon, même si je ne partage pas ses idées je lui reconnais l’honnêteté de ses convictions et j’aurais toujours un profond respect pour ce politique, comme pour MAM qui crois aux siennes. Et quand je vois ceux qui aspirent à nous gouverner, les Montebourg (homme intelligent qui a changé de cap car c’est le premier qui a senti le frémissement Ségolène), Emmanuelli (adepte virulent du non au dernier référendum et désolant au grand jury et qui fuyait les réponses), Julien Dray (qui déclarait dans un quotidien je cite « Ségolène est franchement nulle ») qui maintenant lui lèche les bottes et il y en a bien d’autre qui ont retourné leur veste dans l’espoir d’un marocain. Et bien moi je préfère le comportement de MAM qui appelle un chat, un chat, qu’on ne puisse pas être d’accord sur tout c’est normal et logique, et se débat contradictoire sans tabou sera tout bénéfice pour les adhérents UMP quand ils auront à voter pour donner leur soutien à un ou une candidate. Ce n’est pas de la « démocratie participative » c’est simplement de la DEMOCRATIE (qui n’a pas besoin d’adjectif).

charles 21/11/2006 16:00

Suzy,

 

Vous racontez n'importe quoi. Tout le monde peut s'exprimer à l'UMP et le principe de primaires à l'intérieur de l'UMP a été validé par tous les membres du bureau national, y compris MAM et Dominique de Villepin.

 

MAM s'est fait sifflée (et si j'avais été présent, je l'aurais copieusement sifflée également) car elle a manifesté la volonté de piétiner les règles qu'elle a elle-même acceptées et contribué à définir.  Son manque de popularité la rend folle et peu lui importe de poursuivre ses ambitions personnelles  au détriment de sa famille politique et des millions de gens qui espèrent que l'on va enfin pouvoir sortir des mensonges et de l'immobilisme qui tuent notre pays à petit feu depuis trop longtemps.

 

L'attitude de MAM ainsi que les propos récurrents de Dominique de Villepin ou de M. Goulard ne peuvent avoir pour seul effet que d'affaiblir leur famille politique et  peut-être de la faire perdre.

 

Si la démarche de gens comme MAM ou Villepin est honnête, ils doivent présenter leur candidature au sein de l'UMP où ils auront tout le loisir d'exprimer leurs vues. Vous aurez ainsi l'occasion de voter pour l'un ou l'autre si cela vous chante. Par-contre, s'ils persistent à saccager les règles du jeu et le nécessaire rassemblement de leur famille politique, cela ne peut que signifier qu'ils ont décidé de nuire au candidat investi par  l'UMP et de faire gagner la gauche uniquement à cause de leur haine vis-à-vis de celui qui aura contrarié leurs ambitions.

 

En-dehors de vous, les arrière-pensées de MAM et Villepin ne trompent personne...

Eric Gillot 21/11/2006 15:27

Cher Antonin André,     Le sondage LCI qui donnait la victoire à 54% à DSK indique clairement l'appartenance socio-professionnelle de nos co-blogueurs.        Le sondage LCI d'hier donnait Sarko à 67% contre Mme Royal.      On comprend mieux pourquoi on à tellement eu dans les Quotidiens Parisiens d' attaques en règle contre la "Vacuité, la Madonne des Sondage, qui n'avait rien à dire ou qui en disait trop et qui de toutes façons allait s'éffondrer devant DSK tellement plus intelligent"   Si aujourd'hui on demande aux partisans de Nicolas de faire une liste de ses faits d'armes pendant ces quatre années de pouvoir, on risque de s'appercevoir que toutes les tares pré-supposées chez l'une sont en fait avérés chez l'autre. N'étant pas devin, je ne me risquerais pas à dire qur tout peut encore  s'écrouler pour Nicolas, en en est encore fort loin, mais......

Eric Gillot 21/11/2006 13:20

Cher Antonin André, Pour qui connait les propos que le frère de Sarkozy tient sur lui (il a toujours été tout en gueule), rien de ce qui se passe et va se passer à l'UMP ne peut surprendre.