Les antilibéraux piétinent, Ségolène avance

Publié le par blog-politique

"C'est le bordel", phrase la plus entendue dans la bouche des Antilibéraux réunis à l'Ile-Saint-Denis ce week-end...Des militants qui reculent plus qu'ils n'avancent vers une candidature unique à la présidentielle...

José Bové a claqué la porte, Marie-George Buffet forte d'une majorité des voix exprimés par les collectifs locaux ( la base ) espérait s'imposer, mais la salle lui a barré la route.

Raison invoquée: Marie-George ne respecte  pas la règle du double-consensus (accord de la base et accord des organisations qui composent les collectifs). Bref chez les Antilibéraux être majoritaire ne suffit pas....

 

Les responsables du mouvement ne veulent pas d'un dirigeant communiste à la tête du rassemblement, ils suggèrent en revanche que le PCF mette en avant un militant lambda dont l'étiquette serait moins visible...Façon de piéger Marie-George qui va devoir affronter un conseil national houleux en fin de semaine ( la stratégie sur laquelle elle s'est faite introniser candidate à la présidentielle a échouée).

 

 

Principale bénéficiaire de cette indigeste cuisine antilibérale: Ségolène Royal.

Après le ralliement du PRG c'est le MRC de Jean-Pierre Chevènement la rejoint... Retrouvailles cannoises sous les flashes des photoghraphes dans le 11eme arrondissement de Paris, après 5 ans de brouille entre le PS et Chevènement....

 

Le spectre de 2002 s'éloigne un peu plus pour la candidate socialiste à la présidentielle qui espère également capter les voix de certains déçus de la gauche antilibérale...Après tout Chevènement a voté Non à la Constitution européenne, le même "non" sur lequel les collectifs antilibéraux ont construit leur dynamique aujourd'hui au bord de l'essouflement...

Antonin André

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

BERNIS 22/12/2006 12:23

les parades dans les quartiers ne suffit pas pour faire et de dire je suis capable il faut nous le demontrer il ne faut pas dire que je suis une femme et les français m ellurons comme en allemagne ou alleurs ce n est pas comme ça il faut un programme propre et honnete et logique et savoir tenir un discour devant toute les chef d etat puisse que l amerique l onu l asie l afrique vas nous bouffer tout crus....... 

yboo 15/12/2006 09:39

La gauche de la gauche se bat entre elle. Vous croyez que les votes vont se deplacer sur qui ? Ces gens ne votent pas pour les partis mais veulent exprimer leur mecotentement. Si de plus les partis bloquent Lepen les mecontents vont se refugier chez Bayrou. A force de marchandages des "grands" c'est chez Bayrou que vont se refugier tous les mecontents et iul y en a un grand nombre.

AltoPalo 14/12/2006 11:51

Ils n'ont qu'à se rallier à la madonne ainsi celà sera une coalition complète et la droite saura ainsi pour qu'il fautvoter Le PEN.. La vie où la mort du pays.Si Ségolène fait un sourire et donne des récompenses, des postes, des ministères, des régions, comme à Chevènement c'est complet. France tu es sauvée.    cindy21

AltoPalo 13/12/2006 10:47

Bonsoir,Je ne suis  pasd'accord avec le contributeur réunionnais ! En effet, le vote utile est totalement démocratique !!!!Et si le vote utile au 1er tour était de voter pour François Bayrou, dont on en parle pas beaucoup sur ce blog je trouve, qui se retrouverait ainsi au 2ème tour  ?Car voter pour Ségo, là oui c'est super après son ralliement au Che ! Bonne journée                                                     jBreizhmaine

palloporo 13/12/2006 10:10

Anti libéraux mais aussi anti progressistes, donc il est tout à fait normal qu'il n'y aie aucune entente possible entre ces "frères ennemis", où la gauche de la gauche reste figée dans une idéologie ancestrale, disparue dans tous les Etats pratiquant un minimum de démocratie. L'anti libéralisme n'est autre qu'une idéologie de dirigisme étatique et centralisée du type ex URSS. Je ne comprends pas qu'au 21e siècle, des politiques s'obstinent à se réclamer d'une doctrine anéantie par le démocraties libérales actuelles. Vouloir avancer à reculons, ce sera tres difficile.