de la démocratie participative....

Publié le par blog-politique

                Qui l’eût cru ??

 

   La démocratie participative n’est pas  une invention de Ségolène Royal...

 

   Charles Millon, l’ancien ministre de la défense, en rupture avec la droite républicaine au lendemain des régionales de 1998, (- il avait été élu président de la région Rhône-Alpes avec l'appui du Front National ), avait fondé un parti politique  nommé « la Droite » qui a eu son heure de gloire… pendant quelques mois.

 

   Charles Million  remplissait les salles ; il se réclamait d’une « démocratie de proximité » et  il prônait une méthode :  « les adhérents décideront... »

        

Anita Hausser

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

Lauriane Chamot 03/04/2007 12:56

Le terme de démocratie participative a tendance, en cette période électorale à être invoqué pour désigner des réalités extrêmement variées, et tend à devenir un simple outil rhétorique, masquant la vacuité du discours politique. Le citoyen dont on réclame la participation ne doit pas être pris pour un alibi démocratique. Comment peut-on en effet réellement imaginer mettre en place une démocratie participative dans un pays de 60 millions d'habitants? En associant le plus de citoyens possible à la prise de décision, la démocratie participative morcelle inévitablement celle-ci selon les intérêts propres à chacun, et finalement annule la possibilité même d'une prise de décision effective!

Pour info, un blog sympa s'est spécialisé sur le thème du dialogue politique : www.dialogue2007.com

WALD Paul 08/02/2007 14:46

Sur la démocratie participative telle que comprise par Madame ROYAL et les siens, je voudrais connaître votre opinion sur le maintien de madameCHAZAL au 20 00  alors que son compagnon Monsieur TORRETON, Troubadour officiel de la candidate a versé hier lors du meeting de Madame ROYAL  un flot d'injures à l'encontre de la droite et plus particulièrement de Monsieur SARKOZY Je pense que la plus élémentaire décence de sa part serait de quitter le journal. En effet,  que dira-t-elle lorsqu'elle se trouvera face a celui qui a été injurié par son compagnon ?

goldfeil 07/02/2007 21:32

Effectivement la démocratie participative est un vieux procédé de communication et de participation, bien connu depuis une trentaine d'années  des maires de villes qui organisent des réunions de quartier.

Dans les campagnes électorales on dit depuis longtemps qu'il faut voir les gens, sur place, chez eux, en faisant par ex des réunions dans les appartements.

L'erreur de Mme Royal, c'est de faire croire qu'un programme peut en découler. Naif , s'agissant d'une élection présidentielle! Mais possible par contre  pour des élections municipales.