EN ATTENDANT LE REBOND?

Publié le par blog-politique

Le rebond tant espéré par Ségolène Royal et son entourage au lendemain du discours de Villepinte ne se manifeste toujours pas. Les premiers sondages traduisent à peine un frémissement  mais pas de retournement spectaculaire de l'opinion. Le mot d'ordre c'est donc de minimiser ces études "Il faut laisser infuser" expliquent en se relayant les porte-paroles de la candidate. Laquelle s'affiche tout sourire et continue d'y croire. "Attendons la fin du mois de février, les Français auront vraiment compris l'ampleur du programme de Ségolène Royal", affirme ainsi Jean-Pierre Chevènement.

Il n'empêche, malgré une prestation saluée unanimement et qualifiée de tres "professionnelle", y compris du côté de l'UMP ( en privé bien sur ), certains regrettent l'absence d'une ou deux mesures fortes et nouvelles que l'opinion aurait retenu. Ce qui aurait permis à la candidate d'ouvrir un débat autour de celles-ci. Mais ce scénario n'a pas été retenu car "Tout aurait tourné autour de ces mesures phares alors que le message que Ségolène Royal voulait faire passer c'est "je suis compétente, je tiens la route pendant deux heures, j'ai la carrure présidentielle", selon un socialiste bien informé. L'équipe de la candidate a même prévu d'accentuer le côté "présidentialisation" de Ségolène Royal. Le décor de ses meetings devrait changer, avec un fond bleu-blanc-rouge et elle devrait apparaître de plus en plus seule sur scène pour traduire son face à face avec les Français. Samedi, la veille du discours, ségolène Royal est venue discrètement répéter sa prestation à Villepinte, vérifier les éclairages et la scénographie, à la manière d'une artiste qui prépare son numéro. Rien n'avait été laissé au hasard."Elle savait que les enquêtes récentes traduisent une baisse dans l'électorat jeune et dans celui des banlieues au profit de Nicolas Sarkozy. Elle a donc mis la gomme sur ces cibles. Abandonnant ses références habituelles à la sécurité, elle a mis l'accent sur le multiculturalisme, une thématique qui plait d'avantage à cette cible. C'est vraiment une candidate de la demande et non de l'offre. Elle fonctionne comme Sarko; elle s'adapte à la demande. Si le mois prochain, elle doit donner un signal aux vieux, elle ira pousser une chaise roulante dans une maison de retraite", poursuit ce socialiste un peu perfide. Lequel est toujours frappé par le manque d'organisation du staff de campagne. "Par exemple, dimanche, on a présenté un nouveau slogan mais dans la salle du point presse, on a laissé l'ancien...Ce sont des petit détails mais quand même...Au niveau communication, ce n'est pas top. Au soir du meeting de Villepinte, elle aurait du faire le 20 heures de TF1 pour bien faire comprendre aux Français son message de compétence...Ils ne savent pas toujours la mettre en scène. Le coup de Sarkozy à Rungis avec les travailleurs, c'était très réussi en terme d'image, elle devrait faire pareil."                   

Reste la grande interrogation : Ségolène Royal peut-elle rebondir et reprende l'avantage dans ces deux derniers mois de campagne?

Le socialiste interrogé ( fin connaisseur des mécaniques électorales ) est partagé : " Je suis inquiet par le niveau de la gauche dans son ensemble dans les sondages. On est à 39% au total; ce qui est tres faible. Si on ne remonte pas à 42-43% c'est foutu! On ne pourra pas gagner le deuxème tour. Il faut donc que tous les candidats de gauche se renforcent. Mais rien n'est joué car : 1/ les Français ne sont pas encore dans l'élection 2/Le degré d'adhésion aux partis et aux candidats est faible, les choix peuvent encore évoluer 3/Aujourd'hui l'opinion de gauche pense que Royal peut gagner, si elle se rend compte que c'est compromis, elle se mobilisera pour tenter de faire barrage à Sarkozy. "

Pas encore de pronostic, mais des inquiétudes bien palpables dans le camp socialiste. Le mois de février sera crucial...

FREDERIC DELPECH  

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

mouchard 23/02/2007 22:29

Je voudrais savoir si les "journalistes" de LCI sont fiers du métier qu'ils font, et s'ils sont satisfaits d'être la voix de leur maître.



Bien sûr, ce commentaire ne sera publié, puisqu'il n'est pas "modéré".

charles 20/02/2007 02:23

Cher Erick62790,

 

J'ai l'habitude de participer aux débats politiques sur le terrain des idées. Dans la mesure où je ne vois rien dans votre réaction qui évolue sur ce même terrain, je vous laisse avec vos idées préconçues et vos postulats arbitraires...

 

Pour ce qui est des RG, il suffit d'avoir suivi cette affaire jusqu'à ses derniers épisodes (frustration de M. Rebelle après consultation sa maigre et innocente fiche), de savoir comment est composé un service policier de 3000 personnes comme les RG (opinions politiques divergentes et syndicalisme empêchant toute action partisane) et enfin de savoir lire un peu entre les lignes et vous comprendrez comment les socialistes ont diffamé Sarko (Et ceci en prétendant que la double-casquette de Sarko justifiait leurs doutes...).

 

Pour info, je n'ai pas l'esprit militant. Je défends Sarko de toutes mes forces car c'est le premier homme politique depuis 30 ans qui tient les propos que j'ai toujours attendus et qui apportent les solutions que j'ai toujours espérées. Peu m'importent les étiquettes; seules comptent pour moi les idées (vous êtes donc loin du compte avec votre terme de "gourou" , notion sectaire privilégiant la croyance irrationnelle plutôt que la raison). Les idées de Sarko rejoignent très largement les miennes; par conséquent ma plume est acquise à sa cause.

Laurent 20/02/2007 02:01

Aillant travaillé 16 ans dans une enseigne de distribution, et je me suis retrouvé au chômage en Janvier 2003. Un peu plus de 200 CV par mois et aucunes réponses favorables...

 



Que faire, rester au chômage?

 



À la charge de la société?

 



Attendre pendant des années un poste qui ne viens pas?

 



NON, NON et NON.

 



Enfin, tel est mon avis.

 



J'ai donc pris mon avenir en mains, et je me suis lancé dans l'aventure. J'ai créé ma société, tout seul.

 



Etat de mes compétences, évaluations de différents marchés, recherche de clients et en avant...

 



Je travail à mon compte depuis Avril 2003 (Minimum 18H00 par jour 7/7jours), et rame comme c'est pas possible pour faire grandir ma société.

 



 Avec un peu d'aide, celle-ci pourrai donner du travail à au moins 5 personnes, (c'est pas grand chose, face au nombre de chômeurs). En aidant les PME et surtout les TPE, l'emploi reviendra en France...

 



Il faut encourager les français à travailler plus. C'est pas en les payant à rien faire, ni en leur payant leurs logements (droit opposable au logement) qu’on leur donnera envies de travailler.

 



En fréquentant l'ANPE et les ASSEDIC, ce que j'ai ressentit, c'est qu’une bonne parti de ceux que j'y est rencontrer, préférai être au chômage, avec leurs allocations logements, leurs allocations familiales, leur allocation rentrée des classes, etc. ... Ils vivent mieux que si ils acceptent un métier (dans leurs cordes) au SMIC.

 



J’ai publié des annonces d’embauche, énormément de CV reçus, (plus de 500 CV) :

 



Exemple de candidature :

 



Bonjour je viens de voir votre offre d'emploi.

 



Je viens de sortir d'un BTS Informatique durant lequel j'ai fait plusieurs site Internet dont un commercial pour un stage.

 



Depuis le stage je me passionne pour les langages d'Internet et je sais faire et gérer des bases de données. Je fais du PHP, HTML, un peu de JAVA...

 



Je parle le langage technique (francais et anglais).

 





 



Je me prénomme Jean NOM

 



22 ans

 



Email : NOM@wanadoo.fr

 



Tel : 000000000

 



Port : 000000000

 





 



Coordialement.

 



 Pas de CV, pas de lettre de motivation… seulement un mail… (et Ce n’est pas le pire…)

 



A votre avis, ou a fini le CV ? Même si la personne est de qualité, quand elle postule comme cela, je ne pense pas qu’elle désire vraiment qu’on la contacte…

 



En analysant l’ensemble des CV, j’ai effectué des calcules pour savoir, combien cela me coûtera:

 



Salaire Brut, Charges salariales d’un coté, Chiffre d’affaires et recherche d’aides à l’embauche de l’autre. Il en est ressorti, qu’il fallait multiplié le CA par 2 (minimum) pour absorber le coût d’une seule personne.

 



Ne voulant pas sous-payer, ni demander une charge de travail équivalente à la mienne, j’ai préféré décaler le recrutement…

 



Frais de succession :

 



Comme je l’ai déjà écrit plus haut, je travaille 18H00 par jour 7jours/7, pour créer ma société. Celle-ci ne sort pas encore de résultat, mais je paye tout de même des impôts (TVA, URSAFF, taxe professionnel, etc.). Auquel il faudra ajouter l’impôt sur les sociétés, puis l’impôt sur le revenu. Et lors de mon départ à la retraite, il faudra encore PAYER des impôts pour transférer ma société à mes enfants……

 



En résumé, en tant qu’entrepreneur, je vois d’un très mauvais œil, toutes les promesses de certains candidats :

 



Plus d’allocations, plus de fonctionnaires, augmentation du SMIC, des dispensaires, des logements gratuits.

 



Tout cela, devra être payé par quelqu’un ???? Et j’ai peur, que les sociétés soient en tête de liste…

 





 





 

Erick62790 19/02/2007 06:09

Charles ce n'est plus de l'amour c'est de la rage, votre poulain ou je devrais dire votre gourou vous aveugle !

Le Ministre-Candidat un humaniste ! j'aurai tout entendu, pourquoi ne pas lui donner le prochain prix Nobel de la paix pendant que vous y êtes ?

N'importe quoi, même s'il n'est pas ce que disent certaines personnes sans éducations il ne faut pas pousser, par contre je trouve lamentable que vous approuviez les propos de Cindy qui donnent envies de gerber, comment vous, qui me paraissaît censé, vous pouvez cautionner l'insulte ? Enfin... s'il faut passer par là... j'en connait pas mal, mais bon je n'en ferai pas usage :)

 

Concernant le Chef des RG il l'est bien NON ?

Mais bon, comme toujours à l'UMP il n'y a pas d'affaire... Coup tordu des Royal-Hollande !  Entendu cela nul part même sur TF1 et LCI pour vous dire... votre info doit être erronée :)

 

charles 15/02/2007 16:19

Cher Erick62790,Vous n'avez pas dû bien suivre l'actualité lorsque vous évoquez avec puérilité le "chef des RG" car ce qui apparaît de façon très claire aujourd'hui c'est que la mise en cause de Sarko dans cette affaire relevait de la diffamation pure et simple et qu'il s'agissait d'un coup tordu du clan Royal pour tenter (en vain) de sortir d'une très mauvaise phase de leur campagne. Il s'agissait d'un syndicaliste d'extrême-gauche qui cherchait à faire passer des travaux normaux et routiniers des RG pour des barbouzeries commanditées par le ministère de l'Intérieur. La supercherie a été démasquée et le directeur des RG lui-même a pris la peine d'expliquer que les RG sont un corps politiquement très hétérogène et qu'il est désormais impossible de les utiliser de façon politicienne sans que cela se retourne contre soi. Il suffit de voir l'attitude de certains syndicats aujourd'hui pour comprendre qu'il a bien évidemment raison. Par ailleurs, si vous étiez objectif, vous vous rendriez compte que depuis le début de la campagne les champions de la caricature, de l'invective et du dénigrement sont les socialistes; ils ont même commencé leur campagne avec un ouvrage anti-Sarkozy dont le caractère outrancier et caricatural n'honore pas ses auteurs; le contenu de ce "chef d'oeuvre" confinait à une telle crétinerie que le PS lui-même a vite cessé de le mettre en valeur... Sarko a au contraire le mérite de se concentrer sur ses propres propositions et son équipe ne s'attaque à Mme Royal que dans le cadre d'un débat d'idées digne et respectueux (sans caricatures ni agressivité).Enfin et j'en terminerai là, il n'est pas inutile de chercher à savoir à qui l'on a à faire avec nos candidats à la présidentielle:Alors que certains opposants à Sarko essayent de le faire passer pour un agité autoritaire au prétexte qu'il ne transige pas avec le respect des lois (c'est pourtant ce que l'on est en droit dattendre d'un ministre de l'intérieur), tous les gens qui le connaissent le présentent comme un humaniste très chaleureux, respectueux et qui se remet perpétuellement en question. A l'opposé, Mme Royal ,qui cherche à cultiver son image féminine et maternelle, ne laisse que des souvenirs pénibles à tous ceux qui ont travaillé avec elle. Les exemples d'humiliation et de mépris pour ses collaborateurs foisonnent. Il suffit, pour s'en convaincre, de demander à M. Allègre ou M. Etchegoyen ce qu'ils en pensent. Je ne parle même pas du traitement qu'elle a fait subir à ses assistantes parlementaires. L'une d'entre elle a écrit un livre à ce sujet et il me faudrait un mois entier pour énumérer les attitudes révoltantes et méprisables de Mme Royal. Je pense que cette femme appartient à la catégorie des gens capables d'écraser la Terre entière pour satisfaire leurs ambitions. A la lumière de ces éléments, je suis assez tenté de croire que Cindy21 n'a pas tout-à-fait tort...