SEGOLENE: LA SURPRISE DU CHEF

Publié le par blog-politique

Joli coup de théâtre hier soir... Il est 22h35, les rédactions attendent l'organigramme de campagne de Ségolène Royal depuis le matin quand le fil AFP annonce en "urgent": Lionel Jospin dans l'équipe de campagne de Ségolène Royal... La nouvelle surprend tout le monde, y compris au sein du PS où même les proches de Lionel Jospin disent qu'ils n'ont rien vu venir... La candidate a concocté la surprise dans son coin... Une longue conversation téléphonique hier en fin d'après-midi avec l'ancien Premier ministre... Et au bout du compte, la photo de famille au grand complet...

Même si le retour de l'ancien Premier ministre a complètement éclipsé l'entrée dans l'équipe de ses anciens rivaux Laurent Fabius et Dominique Strauss Kahn, Claude Bartolone (proche de Laurent Fabius) reconnait que c'est bien joué... Il a même envoyé un SMS à Ségolène Royal pour lui signifier...

Au final, une équipe de 13 personnalités et une série de symboles: Pierre Mauroy pour s'inscrire dans l'histoire de la gauche, Fabius et DSK pour marquer la réconciliation, Lionel Jospin pour inviter au vote utile et incarner la gauche qui sait gérer, les maires de grandes villes comme Gérard Collomb pour montrer que le PS, ce sont aussi des élus locaux... Ajoutez à cela une figure du féminisme comme Yvette Roudy... Rien n'a été négligé...

Alors certes, Ségolène Royal a construit sa popularité sur sa prise de distance avec l'appareil et les "éléphants" du parti... Certains redoutent déjà que cette photo de famille ne la ringardise... Mais à chaque phase de campagne sa stratégie... D'autant qu'en additionnant les talents, elle ne se rend dépendante d'aucun en particulier et conserve une certaine latitude... Les semaines qui viennent révèleront très vite si le pari s'avère payant...

Marie CROCCEL

 

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

pod 14/03/2007 15:06

Si le socialisme français avait encore une quelquonque pertinence vis-à-vis de la situation actuelle de ce pays, cela se saurait : le collectivisme à tous crins avec des caisses vides, joli tour de force ! Sauf dangereuse inculture politique et économique, qui peut encore y croire ?Ce vieux parti pense-t-il atteindre un score quelquonque en ressortant quelques vieilleries du placard d'avant 2002 ? La leçon aurait-elle été quelque peu légère au soir d'un certain 21 avril ?Pourquoi n'entend-on pas les rares progressistes de ce mouvement ? Où est donc passé M. JM Bockel ? Je le crois très censé et bien le seul à pouvoir défendre l'idée que le socialisme à la française (très réformé et enfin réaliste) soit encore d'une quelquonque pertinence.A mon sens, de par la forme des attractions qui se profilent au centre et à droite, les partisans socialistes vont droit vers de nouvelles surprises sous 40 jours...C'aura été, toujours à mon sens, absolument normal et prévisible.

christila 07/03/2007 04:19

J'espère bien que Nicolas Sarkozy va chuter. Cet homme veut régenter la France : un petit chef ! Policiers : plus d'amendes ! Travailleurs : fini les grèves ! Français au boulot, vous devez travailler plus pour augmenter la richesse, pas la vôtre, celle des plus aisés ! etc...

Quant aux sympathisants de gauche qui se lamentent du retour des anciens (faut-il tuer les vieux ?) si vous avez approuvé le projet de Ségolène Royal demandez vous si son programme a changé ? C'est toujours elle qui postule à la présidence et ça me parait un peu normal que ceux qui ont été évincés traînent un peu les pieds, encore qu'ils pourraient penser aux électeurs. Certains bougent vraiment..

Ceux qui voteront François Bayrou par déception trahiront leur camp.

philippe 26/02/2007 14:50



LCI et les forums d'"on en parle" deviennent totalement ridicules par leur obstination à choisir eux-mêmes le président avant que les électeurs votent ; vous êtes maintenant les seuls à maquiller de manière aussi outrée et visible la situation, ce qui dessert forcément Sarkosi. Tous les électeurs ne sont pas des imbéciles, loin de là, et votre comportement décourage nombre de personnes qui croyaient en lui ; comme vous vous êtes assimilés à lui, dans leur esprit, vos positions trop marquées les font maintenant douter des promesses qu'il fait. Sa chute dans les sondages provient autant de cette impression de jeu biaisé des médias, et de vous en première ligne, ressentie par l'électeur que du charisme certain de sa concurrente de gauche. Vous aurez une responsabilité certaine et importante dans l'échec de l'UMP, s'il advient, rappelez-vous des mensonges de la droite espagnole et de ses médias à sa botte, ce n'est pas si lointain : changez de cap pendant qu'il en est encore temps, soyez plus "vrais", sinon vous ne faites que faire plaisir à vos patrons et vous les entraînez au désastre. Nul n'est exempt d'erreur, mais persévérer .... Moi, je suis sûr des erreurs de stratégie que vous faites, et comme on disait à

la Sorbonne

"être sûr de ses erreurs, c'est être bien près de la vérité"

 



alors soyez vous-mêmes et ne suivez pas les consignes de supérieurs imbéciles !

 

 



salutations

 



pierre 25/02/2007 21:39

Quelle sera la réaction des nouveaux militants : ces "adhérents à 20 euros", achetés rapidement pour avoir le droit de choisir le candidat du PS ? Lorsqu'ils se sont mobilisés en masse pour s'inscrire, c'était avec l'espoir de dynamiser le parti, de voir des idées neuves, une nouvelle façon de faire de la politique, bref un nouveau regard sur l'avenir, sur LEUR AVENIR. Et là, subitement les éléphants reviennent, tous derrière et elle devant...

Que vont-ils penser ces nouveaux adhérents de cette donne ? Vont-ils approuver ce cadeau "ROYAL" ? Pas sûr, j'ai peur même qu'il y ait beaucoup de déception : la plupart sont jeunes et avaient déjà enterrer les éléphants, ils pensaient, avec beaucoup de sincérité que la princesse allait leur changer enfin leur quotidien, mais au fil de cette campagne, la vérité se montre sous un nouveau visage, celui d'un PS archaïque, dont plus personne ne veut...

donnip 25/02/2007 15:38

Je croyais que vous étiez censé apporter des infos nouvelles, des clefs...en fait, vous rapportez 24 heures après, ce que l'AFP a écrit la veille...Ca vaut le coup d'avoir le titre d'expert. Sur le fond, madame Royal n'avait guère le choix