la réforme des institutions au service de la rupture

Publié le par blog-politique

 

 

La réforme des institutions au service de la rupture !!!

Après les chantiers   de la fiscalité, de l’assurance maladie, de l’emploi , Nicolas Sarkozy   lance celui des Institutions .. Pas  n’importe où ,à Epinal, la ville oùle Général  de Gaulle était venu exposer   "sa vision d'une république moderne  et adaptée à son temps",… en 1946. La République modernisée, relookée , Nicolas Sarkozy en avait souvent esquissé les contours .. bien avant sa campagne électorale .. Il appartiendra maintenant à la «  commission  Balladur » d’en  proposer le contenu   ..

 

     A ces «  Sages »  dirigés par Edouard Balladur , de répondre aux questions : quel statut pour l’opposition ?? Quels nouveaux pouvoirs attribuer  au Parlement ? Comment réformer le Sénat ??  Comment rééquilibrer les fonctions de président de la République et de Premier Ministre c’est à dire  permettre au   Président de la République de gouverner , de s’exprimer devant le Parlement … sans pour autant  engager sa responsabilité ..

 

   Voilà des sujets  qui vont passionner les docteurs en droit  invités  à rendre leur sentence d’ici le premier novembre . Car les questions posées par Nicolas Sarkozy sont très orientées et le champ relativement fermé ...Lui même  avait  souvent  répondu à plusieurs d’entre elles par l’affirmative .  Alors quelle tache pour les Sages qui compteront  Jack Lang  parmi eux ???  Rendre ces aménagements « Cinquièmerépubliquement compatible ».  Et ce n’est pas anodin .. Car,  mine de rien, le président de la République s’apprête à bousculer  quelques  équilibres  de cette bonne vieille  5e République …

 

Le débat est ouvert ;Il débordera largement du cadre de la réflexion des 12 ou 15 Sages …

 

 

Anita Hausser

 

 

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

francois bonaca 19/08/2007 19:11

Bonsoir

au chapitre lutte contre la corruption et exemplarité des comportements

M. Sarkozy vient d'accepter un cadeau de 40 000 euros.(vacances gratis)

Qu'en pensez-vous ?

Julien 14/08/2007 16:41

A quand arrèterez vous de gloriffiez l'empereur Sarko 1er. Regardez les choses en face et comprenez que cet homme (qui n'est pas mon président) est un danger pour notre pays.

palloporo 29/07/2007 18:10

Mesdames et Messieurs du service politique d'LCI. Depuis le juillet et votre article sur la "réforme des institutions au service de la rupture", votre blog n'a plu rien dit sur l'actualité politique, et pourtant il se n'est passées des choses. Peut-être est ce la cause de peu de commentaires sur vos blogs? Personnellement je ne commente pas souvent vos analyse politiques, non pas parce qu'elles ne sont pas interessantes, mais parce que trés espacées et à l'apparence plutôt "bien faire" qu'analitiques. Il faut aussi vous préciser qu'à part les analyse (pertinentes) de M. Séguillon, auxquelles j'interviens souvent dans les commentaires, sur tous les autres blogs je ne fais que zapper. Je note sur ce blog un seul commentaire posté par M. Wallhalla souhaitant que le Comité se souvienne  de mentionner dans leurs propositions l'élection de députés par des français résidents à l'étranger. Si ma mémoire ne me fait défaut, il me semble qu'aux dernières élections les français de l'étranger ont déjà élus leurs députés. Quoi que personnellement je ne vois pas l'utilité de ces élus, représentant des français certes, mais qui résidant à l'étranger ne contribuent en rien dans le social en France. Ils paient leurs impots dans le Pays de leur résidence, et ne sont que de simples touristes lorsque ils viennent en France. Question: A quoi servent leurs élus?

mjr 71 24/07/2007 10:43

Ce n'est pas N. SARKOZY qui s'aprête à bousculer les équilibres de la Vème République, cela est déjà fait depuis la réforme du Mandat Présidentielle (Quinquénat voulu par JOSPIN). Alors maintenant il faut adapter nos institutions au Quinquénat puisque ça n'a pas été fait.

ludo 23/07/2007 11:07

Quel intéret trouver à cette réforme, cela va t'il disloquer la caste médiatico-politique ? A quand les têtes au bout d'une pique ? Pour bientôt, ça se sent dans la rue...