LES PETITS POIS DE L'UMP

Publié le par blog-politique

Pas vraiment contents d'avoir été qualifiés de "petits pois" par Nicolas Sarkozy à l'Elysée mercredi 3 octobre, les parlementaires de la majorité ont réussi à manifester leur agacement sur la réforme des institutions. Samedi, à la Mutualité ( haut lieu de la gauche, encore un clin d'oeil à l'ouverture...), ils étaient conviés à rentrer publiquement dans le rang en avalant l'instillation d'une dose de proportionnelle. Tout avait été préparé soigneusement à l'Elysée ( une réunion mercredi soir autour de Nicolas Sarkozy et des "ajustements" jusque vendredi après-midi ) : des débats cadrés par un Jean-Pierre Raffarin en monsieur Loyal, l'intitulé de la motion revu et corrigé pour la rendre incompréhensible, un timing serré pour éviter les débordements... Et pourtant une poignée de cadres et de députés ( dont Alain Gest très applaudi ) ont pris la parole pour dire tout le mal qu'ils pensent de la proportionnelle. Des inquiétudes relayées jusqu'à la tribune par un président de l'Assemblée Nationale ( Bernard Accoyer ) qui n'entend pas jouer les utilités au perchoir...Bref les dirigeants de l'UMP ont eu quelques (petites) sueurs froides au moment du vote. Finalement  des cadres du parti ont accepté à 55% l'idée d'un "débat sur la manière de refléchir aux avantages de l'introduction d'une dose de proportionnelle".  Une courte majorité qui permet à Patrick Devedjian et Jean-Pierre Raffarin de sauver les meubles en renvoyant à plus tard ( fin novembre ) la vraie décision. Le temps de tenter de convaincre les uns et les autres pour leur faire avaler cette nouvelle couleuvre. L'enjeu est de taille pour Nicolas Sarkozy, la proportionnelle étant l'une des conditions posées  par l'opposition et le MODEM pour voter au Congrès sa réforme des institutions. Le chef de l'Etat  a donc besoin de ses "petits pois" et il saura leur dire.

Frédéric Delpech            

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

PhL 14/11/2007 12:26

l'information non objective qui ne pèse pas le pour et le contre des choses et qui défend toujours le même point de vue est de la désinformation

Orange Libre 12/10/2007 14:12

La petitpoititude de Sarkozy est navrante