Ministre , un métier à risques..

Publié le par blog-politique

Les ministres   soumis à évaluation, jaugés comme des cadres  d’entreprises , comme les fonctionnaires ? Eh oui !!! C’est ce qu’on leur annoncé en guise d’étrennes en ce jour de conseil de rentrée après la trêve des confiseurs . Désormais à en croire la communication gouvernementale,très prolixe sur le sujet ,  ce ne seront plus les intentions qui seront prises en compte mais les résultats !!!!

Comment ! Christine Boutin n’a pas encore réussi à mettre 500.000 logements sociaux en chantier ?Qu’on la sanctionne ! Et Bernard Kouchner,  il n’arrive pas à obliger ses collègues à se rendre à Bruxelles pour participer aux conseils  européens ! Une mauvaise note ; la prochaine fois, ce sera la porte ???

Et Christine Lagarde ? Une avocate si douée ! Elle éprouverait des difficultés à convaincre les entreprises de «  faire travailler plus pour gagner plus ? » On ne peut pas le croire .

L’histoire ne dit pas si c’est le nombre de tribunaux «  regroupés » qui  constituera la base de notation de la Garde des Sceaux .

 Le Ministre de l’Immigration et de  l’identité nationale ,  avait, lui,  devancé avec zèle l’annonce en fixant lui-même des objectifs chiffrés d’expulsion d’immigrés illégaux ..

Bon, on ne va pas tous les énumérer  , ni énoncer tous les cahiers des charges .. l’établissement des critères, a été effectué très sérieusement par un cabinet privé spécialisé dans le conseil aux entreprises . Mais les promoteurs de cette mesure n’ont pas osé aller au bout de leur logique :ce n’est pas un cabinet privé qui sera chargé d’évaluer  les capacités de rendement  des membres du gouvernement , mais l’Administration, sur la base de grilles établies à cet effet .

    L’intention est à priori louable ; elle  s’inscrit certainement  dans la volonté politique affichée de réforme de l’état et de réforme tout court voulue par Nicolas Sarkozy . Mais comment imaginer que les critères seront réellement  respectés le jour où l'équipe gouvernemenale sera remaniée?? Prenez par exemple un ministre qui n’obtient pas des résultats chiffrés extraordinaires dans son domaine ,mais qui gagne ou fait gagner des villes dans sa circonscription  lors des prochaines municipales ou reconquérir un département tombé à gauche en 2004 lors des cantonales ?? .. Il sera remercié pour bons et loyaux services ?? On peine à l’imaginer …Mais imaginons aussi que la procédure d’évaluation sera vraiment mise en œuvre . Cela impliquerait la mise en sourdine  des petites rumeurs glissées à l’oreille des journalistes pour être colportées en ville , dans les gazettes et sur les ondes sur Untel qui réussit bien ou Untel qui est nul et qu’il va falloir remplacer . Car à lire les journaux de ces derniers jours , Jean Marie Cavada serait déjà dans l’antichambre du Ministère de la Communication , Hervé Morin serait en train de ranger son uniforme (- au fait sur quels critères sera jugé le Ministre de la Défense ???)

Petite question subsidiaire : Nicolas Sarkozy a-t-il fait établir une grille d’évaluation de son action plus rationnelle que les sondages d’opinion ??

Anita Hausser

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article

ll 04/01/2008 21:54

Je tiens à souligner que nous n'avions plus eu de commentaires depuis le 15 novembre

j'en profite maintenant qu'on vous retrouve pour vous souhaiter une très bonne année.

Pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec vous jusqu'à la dernière phrase !!