Cinq milliards d’économies ou 1% de marge

Publié le par blog-politique

 

Cinq milliards d’économie sur un budget de 460 milliards, cela représente  environ 1% de l’ensemble … Et 1% d’économies ,  c’est possible dans tout budget ; c’est le président de l’Assemblée Nationale qui l’affirme .

On serait  tenté de lui donner  raison :  1% d’économies  , cela ne devrait pas bouleverser  les foules .. Mais quand on  sait que c’est précisément ce petit  « un  pour cent »  qui  permettait   d’innover dans certains secteurs , d’ améliorer  certaines dispositions déjà existantes , ou de pérenniser quelques expérimentations   dont la mise en oeuvre  était une promesse de campagne , (  notamment le revenu minimum d’activité ) ,   il y a de quoi être   embarrassé pour un dirigeant de la majorité … Mais quand on sait aussi que  le Parlement dispose d’une marge de manœuvre d’environ  1% pendant la discussion budgétaire  qui dure deux mois , on  comprend mieux les états d’ame   des députés   en proie aux doutes sur leur  role et leur pouvoir ...

  Car un pour cent d’économies , cela  équivaut à un maximum de frustrations pour la majorité , et  autant d’arguments pour l’opposition pour déplorer l’instauration d’un plan de rigueur ; le terme , on le sait , est banni du vocabulaire de nos gouvernants ; on lui préfère la jolie formule de gestion sérieuse … les prédécesseurs de nos  argentiers étaient donc de petits rigolos .. Ils seront ravis de l’apprendre … Moralité : la situation de ce printemps 2008 présente beaucoup de similitudes avec celle de l’automne 1995 … 1% d’économies , c’est 100% de révisions déchirantes …

 

Anita Hausser

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article