immigration, un message brouillé!

Publié le par blog-politique

      A-t-on jamais   vu ou entendu message plus brouillé  à propos de l’immigration en général et de la régularisation des sans papiers en particuliers ?  Résumons nous : depuis quelques semaines les mouvements de grève se multiplient dans les entreprises, surtout dans la restauration ,  afin que les employés dûment déclarés par leurs employeurs , obtiennent des titres de séjour . Ces travailleurs

vivent en effet  souvent sous de fausses identites pour dissimuler leur situation de «  sans papiers » ..

 

  Or  la dernière loi sur l’immigration  votée par le  Parlement prévoit «  une immigration choisie » c’est à dire l’accueil d’étrangers  afin de pourvoir aux  besoins de main d’œuvre dans  certaines professions ..  En même temps le gouvernement , par les voix  de Brice Horetefeux , en charge de l’immigration et du premier Ministre , ne cessait de marteler un langage de fermeté à l’égard des sans papiers,  en fixant des objectifs chiffrés d’expulsion aux préfets  . 25.000 par an ...Cette pression  a naturellement  engendré des  excès  de la part  de l’administration …et provoqué quelques drames ;  tout le monde a encore le souvenir de cet enfant   russe qui s’est jeté par la fenêtre à Amiens .. Plus récemment c’est une jeune femme d’origne africaine, qui s’est trouvée sous le coup d’une expulsion parce que son mari  français venait de décéder …etc..  

 

 De quoi susciter  émotion et indignation …

 

Mais voici que le mouvement en faveur de la régularisation des sans papiers  a pris de l’ampleur , que les syndicats  patronaux et ouvriers s’en sont mêlés.Le président des Hoteliers-Restaurateurs  a crié à la menace de la désorganisation de toute la profession en cas de refus du gouvernement …Face à cette situation  ubuesque ,  le gouvernement , tout en se défendant de procéder à des régularisations massives , va régulariser la situation de   plusieurs centaines  (- plusieurs milliers ?  ) de travailleurs étrangers titulaires de vrais faux titres de séjour mais ayant un vrai travail  ..Comprenne qui pourra ….Officiellement il ne s’agit que de régularisations  au «  cas par cas » … La réalité sera bien sur  tout autre  . Une fois de plus on  remarquera que dans le domaine ô combien délicat de l’immigration, il ne suffit pas d’afficher de grands principes et que mieux  vaut balayer devant sa propre porte  avant  de  faire la leçon aux gouvernements européens (espagnol notamment),  qui , dans la même situation, avaient  procédé  à des régularisations massives .

 

 

Anita Hausser

 

 

 

 

 

          

 

 

Publié dans blogpolitique

Commenter cet article